Pensons à Haïti...

Publié le par Pioute Brode

 

haiti 1

Je sais que cet article va peut être vous sembler récurrent. Qu'en plus des médias, je viens, prends ma plume, heuu mes touches et pianote pour vous parler de ce drame.
Les mots sont difficiles à trouver pour qualifier cette catastrophe. Mais ce séisme me travaille beaucoup et je tenais à leur témoigner à ma façon mon soutien.
Que nous souhaitons nous le 31 décembre à minuit? La santé, le bonheur, l'amour. Autrement dit la Vie. La famille au coeur de tout cela, les périodes de fêtes et 2010...
2010, on tourne la page d'une année moche, dure pour tous ou quasiment tous... Comment aurions nous pensé qu'un séisme frapperait...
Et 2010, ravageuse, frappante, angoissante pour des milliers de personnes + moi loin mais proche, impliquée...

Je pense aux familles anéanties...
Je pense aux enfants orphelins...
je pense aux rescapés qui malgré tout ont tout perdu...
Je pense à ces personnes qui depuis quelques jours ne vivent plus mais survivent... 
Je pense à l'élan de générosité dont a su faire preuve le monde, je ne peux y penser sans me dire que finallement nous ne sommes pas si individualistes que cela...
Je pense aux familles adoptantes...
Je pense aux villages encore sous les décombes... 
Je pense aux collègues, pompiers, militaires, infirmières, médecins sur le terrain et faisant face à la tristesse, à la mort mais avec tant d'espoir en eux, en quette de moyen. Ils ont tant besoin de matériel. 
Je pense aux défunts à qui on ne peut pas offrir une cérémonie.
Je pense aux familles sans nouvelle.
Bref, je leur envoie toutes mes pensées, les plus chères, un soutien de si loin que j'espère qu'il arrivera jusqu'à eux.

Les associations ont besoin encore de nous, et quel bonheur de voir que les courbes de dons s'envolent.
Je vous glisse quelques liens :
Médecins Sans Frontière dont la priorités et d'opérer et d'apporter les soins médicaux :  http://www.msf.fr/
Action Contre la Faim : http://www.actioncontrelafaim.org/ 
On peut vite mourir de déshydratation, de faim, d'infection ne l'oublions pas...

Je vous informe aussi que Passi, rappeur, est tout le week end en studio pour l'enregistrement d'une chanson en soutien à Haïti avec la collaboration de nombreux artistes et notamment Aznavour, Grand Corps Malade, les Neg Marron, en téléchargement légal bientôt. Quel joie pour moi de voir un rappeur se lancer là dedans, ce n'est pas la première fois pour des rappeurs de se mobiliser mais c'est toujours pour moi un bonheur car malgré tout ce que l'on dit d'eux, ils sont souvent les premiers à se mobiliser.

Enfin, bravo à Espace, 98,8, seule radio encore diffusée en Haïti pour leur émission quotidienne de 15h à 18h.

Je terminerais cette article sur des photos de Haïti, pas de la catastrophe qui vient de les déssimer mais de très belles photos pour se souvenir qu'aujourd'hui est l'urgence mais que demain, dans un avenir proche il faudra reconstruire...

on-the-beach-at-cormier



325



haiti



Haiti-plage-7-sud



labadee haiti


haiti bus grand


Labadie-Haiti



Demain une telle catastrophe peut nous frapper aussi... Peut être, peut être pas mais si on se fixer sur peut être...

Le Petit Prince, Antoine de Saint Exupéry, on a tous une rose en commun finallement, ne serait ce pas la Terre...  (texte trouvé sur ZEPHORIA)


XVII

-  Où sont les hommes ? reprit enfin le petit prince. On est un peu seul dans le désert...
-  On est seul aussi chez les hommes, dit le serpent.


XXI

Et il revint vers le renard :
-  Adieu, dit-il...
-  Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux.
-  L’essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.
-  C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.
-  C’est le temps que j’ai perdu pour ma rose... fit le petit prince, afin de se souvenir.
-  Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l’oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es reponsable de ta rose...
-  Je suis responsable de ma rose... répéta le petit prince, afin de se souvenir.


XXV

-  Les hommes de chez toi, dit le petit prince, cultivent cinq mille roses dans un même jardin... et ils n’y trouvent pas ce qu’ils cherchent...
-  Ils ne le trouvent pas, répondis-je...
-  Et cependant ce qu’ils cherchent pourrait être trouvé dans une seule rose ou un peu d’eau...
-  Bien sûr, répondis-je.
Et le petit prince ajouta :
-  Mais les yeux sont aveugles. Il faut chercher avec le coeur.


XXVI

Le petit prince me dit :
-  Ce qui est important, ça ne se voit pas...
-  Bien sûr...
-  C’est comme pour la fleur. Si tu aimes une fleur qui se trouve dans une étoile, c’est doux, la nuit, de regarder le ciel. Toutes les étoiles sont fleuries.

...

-  Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire ! Et il rit encore.
-  Et quand tu seras consolé (on se console toujours) tu seras content de m’avoir connu. Tu seras toujours mon ami. Tu auras envie de rire avec moi. Et tu ouvriras parfois ta fenêtre, comme ça, pour le plaisir... Et tes amis seront bien étonnés de te voir rire en regardant le ciel. Alors tu leur diras : "Oui, les étoiles, ça me fait toujours rire ! " Et ils te croiront fou. Je t’aurai joué un bien vilain tour...


XXVII

Pour vous qui aimez aussi le petit prince, comme pour moi, rien de l’univers n’est semblable si quelque part, on ne sait où, un mouton que nous ne connaissons pas a, oui ou non, mangé une rose... Regardez le ciel. Demandez-vous : le mouton oui ou non a-t-il mangé la fleur ? Et vous verrez comme tout change... Et aucune grande personne ne comprendra jamais que ça a tellement d’importance !

Publié dans Autres

Commenter cet article

mic66 17/01/2010 11:06


oui c'est affreux et il ne faut pas
oublier que pleins de petits dons peuvent
faire une aide conséquente


Pioute Brode 26/01/2010 14:37


Je suis tout à fais d'accord avec vous.
Bises et bonnes petites croix!